Kupari, vestiges de l’Ex-Yougoslavie

En voyage en Croatie, Charles découvre les ruines de l’ancien hôtel de Kupari par hasard. Sur les bords de la riviera de Dubrovnik, Kupari est un immense complexe hôtelier des Balkans bombardé en 1991.

ligne tous à la plage

La baie de Kupari a tout d’un endroit paradisiaque, plage de sable fin, eau turquoise, vue sur les îles de l’Adriatique et en fond, les montagnes qui marquent la frontière avec la Bosnie. Les pieds dans l’eau l’endroit est parfait, mais dès que l’on se retourne un peu pour regarder la plage, d’énormes colosses de béton abandonnés nous rappellent un peu à l’histoire. Nous sommes en fait en train de nous baigner sur la plage du complexe hôtelier de Kupari, vestige de l’ancienne Yougoslavie.


Kupari étant considérée comme une des plus belle baie de la riviera de Dubrovnik, dans les années 60, le gouvernement de Tito décide de lancer la construction d’un vaste complexe hôtelier de luxe pour le gouvernement et l’élite militaire. Six hôtels seront construits sur la baie ainsi que 2 villas situées à l’écart sur la pointe, réservés aux hauts placés du gouvernement.


Début octobre 1991, quelques jours après le début des bombardements de Dubrovnik par l’armée Yougoslave, celle-ci s’attaque à son complexe hôtelier occupé par l’armée croate.  Les militaires  Yougoslaves reprendront  procession des lieux pour quelques temps, ils y récupèreront tout ce qui n’avait pas été détruit par les bombardements ayant  de la valeur à leurs yeux. Par la suite le ressort subira d’autres assauts des armées Croate et Yougoslave, des soldats y installèrent même  leurs camps  dans les chambres et cuisines des hôtels.


A la fin de la guerre, les constructions de la baie sortirent criblés d’impacts de balles et d’obus. En se promenant sur les balcons, il n’est pas rare de tomber sur d’énormes trous dans les façades. Les lieux furent donc laissés à l’abandon par le gouvernement Croate qui en a acquis la propriété.  Durant vingt ans le complexe a subi les aléas de la météo et des incendies. Il fut progressivement vidé de ses objets par les habitants des alentours. Les chambres, les salons, les cuisines, plus un meuble ne reste dans les hôtels, les pilleurs sont allés jusqu’à démonter les marches des escaliers, les baignoires, et les carrelages.


Dans les années 2000, le gouvernement Croate lança un appel à projet  pour qu’un promoteur privé remette en état le complexe hôtelier, mais jusqu’à  aujourd’hui, les bâtiments restent à l’abandon et accessible à tous.

Les photographies et textes de cet article sont réalisés par Charles Hrt.

Dubrovnik Croatie

Kupari-croatie-titre

Kupari-croatie-complexe

Kupari-croatie-complexe-touristique

Kupari-hotel-croatie

D’autres articles sur le sujet :

 

 

ligne tous à la plage

Tous à la plage

 

Cet article s’inscrit dans le projet « Tous à la plage », si tu veux participer, n’hésite pas à me faire part de tes idées !

ligne tous à la plage

 

 

0
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe