Quand travail et voyage s’entremêlent

Cela fait un petit bout de temps que j’ai l’envie de laisser la parole à Lucie. Auteure du blog bichette, Lucie est chef de projet web chez Manche tourisme. Les dessous de vos vacances, le monde parallèle des petites mains de la communication web. Des métiers fascinants que je vais tenter de vous faire découvrir…

 –

ligne tous à la plage

Lucie, chef de projet web

Lucie, chef de projet web

Lucie : J’ai 31 ans et un parcours un peu atypique. Pas un grand parcours scolaire : une première année de Langues Étrangères Appliquées à Cherbourg transformée en année « sabbatique » à se poser des questions existentielles…
Puis un BTS Communication à Rennes. Ensuite, je pars à Nantes pour une licence que finalement je décide de ne pas suivre ! Quelques stages puis… la grande aventure… Créer sa boîte.
Mon amie Marie me propose que l’on s’associe pour créer un magazine gratuit trimestriel pour Hommes ! On est en décembre 2005, il existe déjà un gratuit féminin, on est en plein dans la tendance métro sexuel… On se lance. Hommes Street Hommes. Une très belle aventure.


2007, il est temps pour moi de changer d’horizon. Je pars à Paris pour travailler dans un cabinet financier ! Virage à 360° ! Je fais un peu de com et surtout j’essaie de vendre des placements ! Gros challenge. Je savoure la vie parisienne. Puis je me rends compte, quelques mois plus tard, que ce job n’est pas du tout fait pour moi (rires) !

Ptits boulot, envie d’ailleurs, du Pérou notamment. Mes projets changent en cours de route.
Retour en Normandie. Je pars travailler à Coutances pour le festival Jazz sous les pommiers et la saison du théâtre de Coutances. 3 belles années… Très riches. Culturellement et Humainement.


Envie d’autre chose, j’ai la bougeotte. Je pars travailler à Manche Tourisme, comme rédactrice web. Le web je ne suis pas hyper calée. J’apprends, je travaille beaucoup. Je suis des formations. La rédaction Web et surtout le SEO.

Aujourd’hui je suis chef de projet contenu web. Je travaille à Manche Tourisme à Saint Lô et je vis à Granville, au bord de la mer.

 –

 

ligne tous à la plage

 –
Parle nous un peu de ton métier
Mon métier… Je suis référente des sites web de Manche Tourisme. Globalement l’objectif c’est de rendre la Manche visible et attractive sur le web et donner envie aux internautes de venir passer leurs vacances ici. Concrètement, je produis des contenus textes et photos, je veille à ce qu’ils soient bien référencés. C’est à dire que ces contenus soient intéressants aussi bien pour les internautes que pour Google. Si Google ne voit pas mon contenu, il y a peu de chances que les internautes le voient. On entre dans la partie SEO.
SEO : Search Engine Optimization >> Optimiser son contenu pour plaire aux moteurs de recherche. Ou toute la difficulté d’essayer de se positionner en tête de liste sur une page de résultats, sur un mot/expression-clé défini(e) au préalable. Cela induit un fin travail du contenu, des recherches lexicales, le suivi de la construction du site pour qu’il soit techniquement exemplaire aux yeux de Google. Aussi, pour mesurer mes efforts, je suis le trafic des sites sur le plan quanti et quali.
Enfin depuis un peu plus d’un an, je pilote des projets web comme le site du Grand Départ du Tour de France l’année dernière par exemple.
 –
Que penses-tu du développement fulgurant du web dans le tourisme ?
Le web rend tout accessible, pousse à la consommation du voyage. Il est à mes yeux indispensable aujourd’hui dans la conception, l’organisation d’un voyage. Si tu n’es pas sur le web, tu es quasi invisible.
 –
Ton métier fait partie de ces nouvelles catégories d’emplois qui n’existaient pas il y a encore quelques dizaines d’années. La majorité des professionnel actuels ne sont donc pas forcément issus de formation propre au secteur web. Il me semble que c’est ton cas, comment es-tu arrivée sur ce type de poste ?
En effet, je n’étais pas du tout issue du web. J’ai postulé à un poste de rédactrice web et on m’a donné ma chance. J’étais une littéraire, j’ai misé sur mes compétences rédactionnelles, sur ma motivation et ma capacité à m’adapter… Et ça a marché !
 –

Étroitement lié à ton travail, tu mènes d’ailleurs plusieurs projets web, peux-tu nous en parler ?
Je tiens un blog sur lequel je partage mes réflexions, mes voyages et mon amour pour Granville ! Je travaille sur des sites web pour des indépendants, des particuliers…

 –

bichette-blog

Photographie : Lucie, Mise en page : Estelle

 –
J’imagine que ton travail à influencé la manière dont tu voyages, non ?
Oui un peu, mon travail implique de faire beaucoup de veille. Il y a tout ou presque sur le web. Aujourd’hui on peut vraiment se débrouiller seul pour organiser son voyage, et se passer des guides traditionnels (mais bon comme j’aime le papier, je ne m’en prive pas non plus). L’essor des blogs m’a beaucoup influencée. Le problème c’est que ça donnerait presque envie de partir tout le temps. Plus loin, plus longtemps…
Après le web, ça a du bon et du moins bon. Les sites, les blogs montrent tellement, que ça donne autant envie de découvrir un lieu que ça gâche la surprise du voyage. Et puis aujourd’hui je sais que l’image véhiculée par certains sites est trompeuse…,

 

(Je vous conseille d’ailleurs le dernier article de Lucie sur Berlin.)

 –

Photographie : Lucie, Mise en page : Estelle

Photographie : Lucie, Mise en page : Estelle

 –

Travailler derrière la scène du tourisme, as-tu quelques mots sur le sujet ?
C’est plutôt agréable de vouloir mettre en valeur un territoire que l’on affectionne. Il faut savoir se renouveler, s’adapter aux nouvelles tendances de consommation. J’aimerais aller un peu plus sur le terrain pour mieux parler de mes sujets !
Et puis on découvre le fonctionnement des booking, et autre… de tout ce tracking… Ca ce sont les dessous du web. Tu es tracké en permanence, tes recherches sont enregistrées… par exemple, les tarifs des billets d’avion augmentent au fur et à mesure que tu retournes sur le même site avant de réserver… Et tu apprends aussi qu’il y a des moyens pour éviter ça !

 –
Te vois-tu exercer un autre emploi ?
Oui ! J’y pense… Rien de précis pour l’instant mais quelque chose de plus « essentiel »… Pas derrière un ordinateur toute la journée en tous cas !

 –
La minute philosophique, ton avis sur le travail ?
Ah ce n’était pas vraiment le bon moment pour cette question ! Je travaille trop. Et je pense que travailler trop ça peut devenir, sans que l’on s’en rende compte, une sorte de fuite. Et quand finalement on s’en rend compte, on a envie de tout arrêter l’espace d’un instant pour se poser et réfléchir… à cette question du travail entre autres… Et finalement j’ai envie de dire, le travail c’est pas la vie ! Ou alors je n’ai pas encore trouvé ma vocation 😉

 –

Pour découvrir le blog de Lucie : http://www.ma-bichette.com/

Enregistrer

3
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe