Belle-île en Mer

Il y a eu, à un moment, ce besoin primaire de déconnecter. Une nécessité d’arrêter de chercher toutes les inconnues dans l’équation des mois à venir. Alors on s’est dit qu’on avait grand besoin de mettre nos cerveaux sur pause et nos jambes sur on. Parfois, se libérer simplement du surplus de nos vies suffit à recréer un peu d’espace dans nos pensées. Retrouver le plaisir simple de passer sa journée à mettre un pied devant l’autre sans réfléchir. De résumer ses activités à chercher de l’eau, du pain, ou un endroit à plat pour dormir. La joie enfantine d’en prendre plein les yeux dans un lieu si simple. Se contenter du bruit vagues et de la danse des mouettes pour s’endormir. C’est comme si, pour 90km nous redevenions des enfants, vierges de toutes les angoisses de la vie adulte. On ne devrait jamais oublier de s’amuser.

0
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment





(1/mois seulement)

Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.