Mexico

2015-02-20 15.03.58-1

 

Au milieu des buildings et des restaurants chics se bousculent les petites chariotes à tacos, les vendeurs en tout genre, crayons, livres, bonbons, cd, les enfants aux visages crasseux te hélant pour te vendre leurs friandises. 

Deux mondes différents qui cohabitent, et tentent de vivre au même rythme. Les contrastes sont aux maximum, Mexico est une ville en perpétuelle ébullition, une de ces villes où tout accroche le regard.

 

La nourriture des milles et une saveur, le salé et sucré s’entremêlent pour le plaisir des papilles. Jonglant entre les piments du feu, qui feront pleurer vos bouches de petits européens fragiles, et le tendre cacao vous faisant fondre de délice. Les combinaisons sont infinies, les saveurs toutes nouvelles et inconnues, à base de cactus et autres plantes du soleil, Mexico est un régal pour les yeux, les oreilles et les papilles. Pas un jour ne se passe sans une nouvelle découverte culinaire.

 

mexico

 

Je n’avais imaginé une ville aussi surprenante et dépaysante avant de partir. Un dépaysement surement accentué par ce côté tellement similaire à l’Europe, moderne, propre qui côtoie pauvreté et misère au même instant. Des buildings, des parcs et des boutiques à l’américaine ou les enfants de 8ans travaillent déjà plutôt que d’aller à l’école. Pas de classe moyenne, c’est richesse ou pauvreté, pas de juste milieu ici.
Mexico city est l’une des plus grosse ville du monde, mais ici les « Holà, buen dias ! » se chantent à tue tête dans la rue, à ton voisin, aux vendeurs ambulants, à ta voisine du métro. Entamer une discussion entre deux stations de bus avec l’inconnue qui est assise à côté de toi est naturel, Paris parait tellement froid et austère à côté !

 

2015-02-18 17.19.10-1

 

Bien qu’ultra polluée, Mexico city respire par de nombreux parcs oú, le soleil se couchant, les mexicains aiment se détendre. Construite sur un ancien lac, la ville est entourée par les montagnes, et se développe dans cette espèce de cuvette stockant les gaz de ses presque 5 millions de voitures. Certains jours les pics de pollution sont tel que le gouvernement recommande de rester chez soi. Mexico city est intense à vivre pour tous les sens, et n’est que rarement reposante.

 

La ville est dotée d’une des plus grande université d’Amérique latine, l’UNAM. Véritable ville autonome au cœur de Mexico city. Elle possède sa propre police, restaurants, lignes de bus, parcs et musées, et même son propre stade de football.

 

Abonnez-vous au tableau Mexico de Estelle Hrt sur Pinterest.

0






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe