Ne rien faire

Ne rien faire.

Chez les saisonniers, on appelle cela un hiver blanc. Un hiver libre de toute contrainte professionnelle, un hiver juste pour le blanc des montagnes.

lignes graphiques

hiver_blanc_saison_ski_hori

lignes graphiques

Ne pas travailler sonne souvent comme ne rien faire de ses journées.

Mais si nous sommes de plus en plus nombreux à sortir de cette monotonie du travail, c’est bien qu’il est possible d’y survivre.
Ne rien faire, c’est ne rien faire professionnellement parlant. Mais en réalité nous ne faisant rarement strictement rien de nos journées. Ces périodes d’abstinence salariale sont en réalité du temps pour soi, du temps libre, du temps sans aucune contrainte. Cependant s’extraire de ce confortable cocon routinier demande quelques sacrifices, et comme le dis Sylvain Tesson, « choisir coûte davantage d’énergie que subir ».
Réduire son pouvoir d’achat pour augmenter sa qualité de vie et pouvoir prendre le temps de choisir sa vie. Prendre le temps de cuisiner sainement, de réapprendre à son corps à vivre en extérieur et à la lumière du jour, et permettre à ces muscles de se réveiller, comme nous le faisions naturellement étant enfant. Faire des choses inutiles pour la société mais utile pour nous. Mais aussi, laisser les rouages de son esprit se enclencher, sans être distrait par des objectifs qui ne sont finalement pas les nôtres.
Ne plus avoir une minute pour penser. Plus une seule seconde pour écouter les vagabondages de son esprit. Donner généreusement chaque fraction de son temps. Plus accès à l’isolement, plus de réflexion, les autres t’absorbent. Ne plus réfléchir. C’est surement ce courant, qui nous emporte dans la normalité. Il est dure de lui résister, de s’en extraire. On finit par céder, et s’entrechoquer avec les autres galets sous les vagues. Il faut du temps libre pour développer ses idées, et donner 80% de son temps au travail ne te laisse qu’une maigre marge pour t’en sortir.
 
Fais de ta vie une histoire. Écris en les grands chapitres, et ne laisse pas le lecteur s’endormir sur sa monotonie. La vie n’est qu’un jeu composé de but à atteindre, d’étoile à obtenir. Une fois la fin du niveau atteint, aucun intérêt à rester à errer sans but dans cet espace. Provoquer la déconnexion. La poursuivre constamment.
lignes graphiques

RESSOURCES :J'aime

lignes graphiques
18-03_Les2alpes_ski_HD-2
0
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment





(1/mois seulement)

Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.