Le guide de Mexico city

Mégalopole bipolaire, tantôt rugissante de colère, à l’heure de pointe, colmatée par son trafic routier, tantôt débordante de gratitude avec ses petits chauffeurs de taxis si avenant, et ses marchés aux odeurs alléchantes.

Fourmilière dissipée et indomptable, métissage de ses quartiers vagabondant entre modernité design et pauvreté affligeante, México n’est pas comparable.
Parfois Mexico m’énerve. Cette ville donne l’impression d’être compressée dans un bouillonnement incessant. Le bruit partout et toujours, le mouvement permanent. Hélicoptères, avions, vendeurs ambulants appâtent le client de leurs voies chantantes, les voitures, le bus, la pluie.
La détester est finalement difficile. Elle qui t’offre généreusement tant de saveurs, de couleurs et d’odeurs inconnues. Point central de la culture mexicaine, qui s’oublie parfois entre les édifices monumentaux des grandes entreprises. México est addictive et fascinante comme une caverne d’Ali Baba dont on ne sait se sortir.
Carte de Mexico city

Carte de Mexico city, 1 : Basilique Notre Dame de Guadalupe (le Lourdes de Mexico City), 2: Mercado Jamaica (marché aux fleurs), 3: Perisur, un immense complexe commercial.

 

centre-historique-mexico-city

Centre historique, Mexico City

La foule y est impressionnante et constante. Cœur de la ville, mais pourtant ce n’est pas la que l’on trouve le gratin mexicain. De superbes monuments de l’époque espagnole.
Tips : Cherche le Gran hotel, caché autour de Zócalo, et sa superbe ambiance Art déco. Je te conseille vivement aussi le musée des Arts Populaires.

La Condesa, Mexico city

La Condesa, Mexico city

La Condesa et la Roma sont les quartiers branchouille de la ville. On en oublierait presque que l’on est dans la capitale. Entre les terrasses design, les petits bars à la pimpante deco , on aperçoit les restes de la grande époque art déco mexicaine . De beaux immeubles, des grandes rues fleuries, le quartier de la Condesa, né au début du XXe siècle est aujourd’hui la veine dynamique de Mexico city.

Je te conseille à la Roma de tester le petit resto de la Guapachosa (Oaxaca 31, esquina con Puebla, Col. Roma)

Coyoacan, Mexico City

Coyoacan, Mexico City

Coyoacàn était un petit village à une dizaine de kilomètres de Mexico . Bien vite, cet havre de paix pour les artistes de la ville, fût englouti par la capitale. Coyoacàn est un peu le Montmartre de Mexico city. Une grande place plus qu’animée le week-end domine le quartier, quelques rues plus loin un délicieux marché pour manger, et surtout la maison bleutée de Frida Kalho !

Polanco, Mexico city

Polanco, Mexico city

 

Polanco vaux le coup d’œil rien que pour son incroyable musée de l’anthropologie. Quartier du grand monde, il est majestueusement surplombé par le château de Chaputlepec lui même entouré par le l’immense bosque Chaputlepec (un des plus grands parc de ville au monde).

San Angel inn, Mexico-city

San Angel inn, Mexico city

San Ángel Inn est un petit quartier bourgeois agréable pour ses jolies rues, et ses belles architectures. Petits bars de bons goûts, marchés, parc frais, et une belle église aux abords.

 

UNAM (Université nationale autonome du Mexique), Mexico City

UNAM (Université nationale autonome du Mexique), Mexico City

 

UNAM (Université nationale autonome du Mexique) est la deuxième plus ancienne université publique d’Amérique et compte également parmi les plus grandes universités d’Amérique. Véritable cité autonome, elle possède son restaurant, son stade, sa propre police.

Mercado Jamaica

Mercado Jamaica

Mercado Jamaica, étale de fleurs

Mercado Jamaica, étale de fleurs

Mercado Jamaica, le marché au fleurs de Mexico

Mercado Jamaica, le marché aux fleurs de Mexico (2 sur la carte)

La condesa, coiffeur

La condesa, boutique de coiffeur

 –
La ville de Mexico a inspiré de nombreuses personnes

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe