Du cinéma Mexicain

L’image dépeinte du Mexique est restée tissé autour de ses cartels, de sa drogue, de sa violence. J’ai pourtant découvert sur place un pays débordant de traditions et de culture, de couleurs, d’art, une richesse culinaire et historique.

Comme si la société actuelle voulait forcer le Mexique à n’exister que par sa frontière chaotique avec les États-Unis. Comme si le monde devait absolument prendre parti à cette guerre apocalyptique.

La frontière Mexicaine est toutefois la seule au monde à être si hermétique à la culture de son voisin. Le gouffre culturel entre les deux pays frontalier d’Amérique reste unique. Le Mexique possède cette richesse culturelle que les États-Unis n’arriverons jamais à faire disparaitre. Alors pourquoi le cinéma ne traite t-il que de la question de la violence au Mexique ?

J’ai beau creuser pour retrouver cette art de vivre mexicain, le grand écran ne propage que cette image violente d’un pays regorgeant pourtant de sujets fabuleux à traiter.
a

lignes graphique ©Estelle à la plage

a

Films mexicains, Narco cultura, la dictatura perfecta, como agua par chocolate

a

Narco cultura, de Shaul Schwarz, 2013
Tout est dans le titre. Comment le narco trafique à finit par influencer la culture mexicaine au point d’en faire un style à part entière autour de la frontière. Un documentaire que je recommande.

a

lignes graphique ©Estelle à la plage

a

La dictadura perfecta, de Luis Estrada, 2014
Satire de la politique mexicaine à mourir de rire (jaune). Pour cacher les erreurs du président, le gouvernement détourne l’attention de ces citoyens sur de faux faits.
a

lignes graphique ©Estelle à la plage

a

Como agua para chocolate,(Les épices de la passion), de Afonso Auro, 1992J'aime

Autour une romance typiquement mexicaine, au aires d’Arizona dream de Kusturica, s’entremêlent passion et cuisine. Mon coup de cœur !
a

lignes graphique ©Estelle à la plagea

Si tu en veux plus…
Amores perros, (amours chiennes), de Alejandro González Iñárritu, 2000

1
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe