Les explorateurs de l’été

Si toi aussi tu as besoin d’un peu de fraîcheur et de frissons parce que tu ne pars pas en vacances cet été, cette sélection de films est pour toi !

 –
 –
l’étreinte du serpent, film de Ciro Guerra

L’étreinte du serpent, film de Ciro Guerra

 –
El abrazo de la serpiente, de Cirro Guerra, 2016
  –
À travers les paysages magiques de l’Amazonie, s’entremêle le parcours de deux explorateurs. Autour des croyances mystiques, et de cultures aborigènes, se tisse la quête de ces personnages guidés par Karamakate au passé ruiné par les peuples blancs. Un film aux images magnifiques, dérivant via le fleuve, qui vous enménera à des années de votre canapé. Puissant récit de l’histoire des peuples d’Amazonie. On apprécie les images époustouflantes, tournées dans un noir et blanc maitrisé à la perfection, serpentant sur le fleuve au travers l’Histoire amazonienne.
  –
  –

lignes graphiques

 –

Dans les forêts de Siberie, film de Safy Nebbou

Dans les forêts de Siberie, film de Safy Nebbou

 –

Dans les forêts de Sibérie, Safy Nebbou, 2016
  –
Dans un autre registre, le livre de Tesson a été adapté cette année au cinéma. Pour être honnête, je ne sais trop que penser de ce film. On nous en met plein la vue, c’est un faite. Les paysages sont sublimes, filmés avec adresse, et sont déconcertants. Pour ce qui est du récit, une touche « Into the wild » version 2016. Le film qui s’adapte à l’attente d’une génération en manque de frissons. Point de vue intéressant, la rencontre de celui qui n’a pas choisis lui d’être là, celui qui te met façe à ta position d’occidental consommateur en manque de sensations. La confrontation de cet homme qui vit prisonnier de la Sibérie, alors que le narrateur l’a clairement cherchée et provoquée, comme une libération. On s’attend un peu trop à la fin mélodramatique, et finalement, il manquera un peu de fond à ce film. Une jolie prouesse visuelle et sonore, mais pas vraiment à la hauteur de la plume de Tesson.
  –
0
Loading Facebook Comments ...

Leave a comment






Les images et les contenus de ce site ne sont pas libres de droits.

  • 36 hours in Europe